Le martyre de Dumbo
Temps de lecture 5 min

Le martyre de Dumbo

Écrit par la rédaction de Books publié le 11 mars 2015

Le malheureux éléphant aux grandes oreilles, héros du classique de Disney, verra son histoire revisitée par Tim Burton. Une adaptation qui risque d’être très sombre si le cinéaste se fonde sur l’histoire de Jumbo, l’éléphant bien réel qui a inspiré le personnage de Dumbo. Comme le raconte l’universitaire anglais John Sutherland dans « Jumbo: biographie non-autorisée d’une sensation victorienne » (Books, juin 2014), l’éléphenteau fut capturé en Abyssinie en 1860. Envoyé au Jardin des Plantes, il manqua de peu d’être dévoré par des Parisiens affamés pendant le siège de la capitale, en 1870. Après quoi Jumbo atterrit au zoo de Londres où, pendant vingt ans il fit la joie des enfants (parmi lesquels un très jeune Churchill) que l’on promenait sur son dos. Une image idyllique qui en cachait de bien plus sombres : désespéré par la captivité, Jumbo passait ses nuits à se taper la tête contre les parois de sa cage. Pour le faire tenir tranquille, ses geôliers – quand ils ne le fouettaient pas – lui faisaient boire des litres de whisky, au point qu’il devint alcoolique… En proie à une puissante poussée hormonale, il se mit à arborer, outre un comportement agressif, une érection monumentale. « Rien qui convienne à un divertissement familial », comme le précise The Economist. Jumbo fut alors vendu au cirque américain de PT Barnum, où il ne fut pas mieux traité. Il connut une fin tragique, percuté par un train. Mais le spectacle n’était pas terminé pour autant, lit-on dans The New Statesman : « Les restes de Jumbo furent réduits en gelée pour être vendus comme un remède miracle, ses os furent conservés et sa peau garnie de sorte que, même dans la mort, il continua de faire le show pour Barnum ».

 

0
Commentaire

écrire un commentaire