Inattendu
Temps de lecture 1 min

L’Iran en quête d’identité

Les Etats-Unis et l’Europe ont levé ce week-end les sanctions contre Téhéran, conformément à l’accord sur le programme nucléaire iranien. Mais que sait-on vraiment du rapport à son identité d’un pays que l’imaginaire occidental ne voit qu’au prisme de la Révolution islamique ? Dans l’ouvrage collectif Iran in the 21st Century, la spécialiste Farideh Farhi montre à quel point, tout au long du XXe siècle, l’Iran est resté écartelé entre des ancrages contradictoires. Secoués entre autres par deux révolutions, la fin de deux dynasties et des occupations étrangères, les Iraniens « ont oscillé entre l’islamisme militant et le sécularisme, entre les imaginaires islamique et pré-islamique, entre l’anti-impérialisme fervent et le désir d’immersion dans les grands courants du monde », écrit-elle.

Tout se noue aux XVIIIe et XIXe siècles, quand le développement des échanges avec l’Inde, l’Europe et la civilisation arabo-musulmane bouleverse le regard que les Iraniens portent sur eux-mêmes : pour dissocier le pays de l’Islam et des Arabes, la population cesse de se raconter l’histoire uniquement en termes religieux et dynastiques. Et revendique 6000 ans d’une histoire ininterrompue qui fait des Iraniens les enfants de Cyrus le Grand et de l’empire perse.

Cette focalisation sur l’identité persane sera remise en cause par la Révolution de 1979. Mais celle-ci préserve le manichéisme du débat, en assimilant ce passé au despotisme et à l’oppression. L’identité islamique, à l’inverse, devient synonyme de gouvernement populaire.

L’Iran de ce début de XXIe siècle peut-il enfin réconcilier ses identités religieuses, ethniques et linguistiques multiples ? Farideh Farhi le croit. Incapable de développer le pays, assimilé à une forme de monarchie, le régime islamique a démontré les limites du manichéisme dans lequel s’est enfermé le débat politique iranien. La discussion porte aujourd’hui non plus sur l’identité mais sur la politique à mener. Les Iraniens ne se demandent plus s’ils ont l’« âme » d’un peuple autocratique ou démocratique, mais quel est le régime le plus à même de satisfaire leurs besoins économiques.

LE LIVRE
LE LIVRE

Iran in the 21st Century de Farideh Farhi, Routledge, 2007

SUR LE MÊME THÈME

Inattendu Se reproduire sans sexe
Inattendu États-Unis : les fiascos de l’impeachment
Inattendu Manger un steak, c’est classe

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Numéro spécial : Grandes aventurières

Grandes aventurières

par Books

Travestissement

Sans contrefaçon, ce sont des garçons

par Janet Todd

Voir le sommaire