Les meilleures ventes au Japon : Santé, retraite et bêtes étranges
par Régis Arnaud

Les meilleures ventes au Japon : Santé, retraite et bêtes étranges

Peuple vieillissant, les Japonais se soucient de leur bien-être. Sans oublier de se tourner vers l’avenir.

Publié dans le magazine Books, novembre / décembre 2017. Par Régis Arnaud
Bizarre ? Les deux tomes du « Dictionnaire des animaux en situation difficile » trustent la première et la deuxième place du classement de référence Nippan. Les Japonais se passionnent en effet pour les inventaires pointus d’animaux. Une lubie qui a permis à des livres français du même genre (Les Mondes invisibles des animaux microscopiques, Petites et grandes histoires des animaux disparus…) de trouver un éditeur au Japon, observe Corinne Quentin, du Bureau des copyrights français (BCF) à Tokyo. « Comment fait donc le morse pour avancer avec de si grandes dents ? » est l’une des questions auxquelles répondent ces savants ouvrages. Amateurs dès l’enfance de curiosités déconcertantes, les lecteurs japonais plébiscitent aussi, dans un autre registre, ­Détective Popotin. Cette série d’albums pour la jeunesse narre les enquêtes d’un détective doté d’un visage… en forme de fesses. Ce personnage, très populaire chez les Japonais petits et grands – qui s’amusent souvent des « choses du séant » –, a même trouvé des lecteurs français grâce à l’éditeur Nobi-Nobi. Autre filon, les ouvrages sur l’apparence. Si les Japonaises sont réputées pour la perfection de leur ligne, celle-ci résulte moins de dispositions naturelles que d’une discipline de marathonien, à en croire les excellentes ventes du « Régime secret des mannequins ». Rester svelte, en bonne santé, ce sont les obsessions d’un pays riche, d’un peuple vieillissant rapidement : les lecteurs s’intéressent notamment à un livre sur la pneumonie et les maux de gorge. Un quart de la population a aujourd’hui plus…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire