Mot manquant

JUNKET

« Non, je n’ai pas abandonné Caroline. Je l’ai confiée au dernier hôtel où sa junketmania nous a fait descendre. C’était à Bangalore, un dix-huit étoiles. Le moins gradé des valets de chambre ressemblait à un maharadjah des années 1930. Une sorte de Disney d’Inde qui m’a nettoyé de mon dernier centime dès le premier apéro.…

Écrit par Daniel Pennac le 28 avril 2022

PESSIMUM

« “Si l’on admet qu’un pessimiste est un optimiste bien informé, le pessimum devrait être le sommet des abysses”, déclarai-je après mûre réflexion. Mais, le lendemain, en comptant les bouteilles et en relevant ma chaise, Emily se souvint que ma voix était un peu pâteuse. » D. P. Pessimum, antonyme d’optimum, n’existe pas en français ; le mot…

Écrit par Daniel Pennac le 24 février 2022

Earworm

«Brassens, me disait-il, Souchon, mais aussi Franck avec sa sonate ou Fauré avec sa sicilienne m’ont totalement “enoreillé”. Pas un matin où un de leurs worms ne me réveille. Pas une douche où ils ne me worment les oreilles.» D. P. Earworm, littéralement « ver d’oreille », désigne en anglais un air obsédant qui vous trotte dans la…

Écrit par Daniel Pennac le 5 janvier 2022

Munashisa

« Nous nous racontons encore le jour où notre comédien Akira poussa au suicide Spenser, notre metteur en scène. Akira jouait le rôle de Bartleby, le célèbre scribe de Melville. Quand le notaire demande au scribe pourquoi il cesse définitivement d’écrire, Bartleby répond :– Ne voyez-vous pas la raison de vous-même ?Akira, lui, une fois sur deux, répondait :–…

Écrit par Daniel Pennac le 26 août 2021

Cornucopian

« Cornu parce que copian, me dit-elle. Je le trompe avec toi parce que son optimisme confine à l’obscénité. Avec toi, au moins, je sais que l’humanité n’a plus de carte à jouer. Je le trompe mais je ne me trompe pas. Basta, les cornucopians ! » D. P. Cornucopian est un nom anglais désignant un intellectuel pour…

Écrit par Daniel Pennac le 1 juillet 2021

Dougri

« Olivier : Tu veux la vérité vraie, Joseph ? T’aurais pas dû faire ça.Daniel : Oui, franchement, tu es le roi des cons.Catherine : Aucun doute là-dessus.Véronique : On te le dit comme on le pense.Daniel : Franco de port.Joseph : Non mais, vous allez me lâcher, oui ? Vous me parlez d’où ?Olivier : On te parle dougri, Joseph. »D. P. Dougri (דוגרי), mot hébreu, le…

Écrit par Daniel Pennac le 22 avril 2021

Bothsidesism

« Mais tout le monde sait que ce putain de masque ne sert à rien ! » éructait-il devant Belle­main, l’infectiologue, qui en doutait poliment, arguments à l’appui.« Certitude contre savoir, me fit observer Mireille, cette émission pue le bothsidesism.– Le quoi ? demandai-je.– La soupe aux équivalences », dit-elle. Avant de conclure : « En général on en meurt. » D.P. Bothsidesism est un néologisme…

Écrit par Daniel Pennac le 21 avril 2021

Omiokuri

« Quand, las de son humour à quatre sous, je finissais par prendre congé de lui, Alberto se cassait en deux, regardait ses godasses, et me saluait invariablement par un “O mio curry !”. Pendant des années je me suis demandé pourquoi ce crétin m’appelait son curry, jusqu’à ce que, vingt ans plus tard, Olivier me propose…

Écrit par Daniel Pennac le 24 septembre 2020

Basorexia

« Notre interminable confinement nous flanque dans un tel état de basorexia que, dès notre libération, on notera plusieurs cas d’anthropophagie. » D. P. Basorexia est un néologisme anglais désignant une envie irrépressible d’embrasser quelqu’un. Certains y voient une pathologie, mais les psychiatres ne recensent que son inverse, la philémaphobie ou philématophobie – peur d’embrasser ou d’être…

Écrit par Daniel Pennac le 27 août 2020

Colaborador

« Juanita me dit qu’au Mexique on appelle colaborador le mari qui met la main à la pâte à la maison sans penser déchoir de sa virilité. – Non ? Et ils sont nombreux ? – Un peu plus qu’avant mais beaucoup moins que chez nous. – C’est bien ce que je pensais, la France est un pays…

Écrit par Daniel Pennac le 2 juillet 2020