Addad

Addad

Publié dans le magazine Books, mai / juin 2017.
« Tu sais ce qu’il m’a dit, le salaud, pour me virer ? » Elle suffoquait de fureur et de chagrin. « Il m’a dit : ”Je vous remercie, vous êtes remerciée !” ­— Un mot addad, dis-je. — Un salaud de pervers, oui ! » D. P.   Addad, en arabe, désigne un mot ayant deux sens contraires. Dans « Islam et démocratie », Bernard Lewis note : « Les anciens philologues arabes avaient qualifié certains mots de addad, ce qui signi­fie littéralement “opposés”. En effet ces mots ont au moins deux sens contraires. Ainsi des verbes signifient à la fois se renforcer et s’affaiblir, être triste et se réjouir, s’élever et sombrer, acheter et vendre. Ce phénomène n’est ­aucunement limité à l’arabe. Il a [...] reçu le nom technique d’énantiosémie. » Marie Marcon, une lectrice, nous fait observer qu’en alle­mand il existe le mot Januswort.   Aidez-nous à trouver le prochain mot manquant : Existe-t-il dans une langue un mot désignant une personne qui n’est sourde que d’une oreille ? (Idée suggérée par un lecteur, Jesús Iglesias.) Écrivez à courrier@books.fr

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire