Quand le roi s’éclipse
Temps de lecture 1 min

Quand le roi s’éclipse

Écrit par La rédaction de Books publié le 26 juillet 2018

Le triomphe d'Alexandre, par Charles Le Brun

Le vendredi 27 juillet a eu lieu la plus longue éclipse de lune du XXIe siècle. Il y a quelques centaines d’années de cela en Mésopotamie un tel événement aurait entrainé la mort d’une ou deux personnes.

Comme le rappelle le journaliste John Dvorak dans Mask of the Sun, dans l’ancienne Babylone une éclipse était considérée comme un mauvais présage : la vie du roi était en danger. Heureusement, les astronomes savaient prédire la survenue de ces phénomènes célestes, et ils étaient particulièrement précis concernant les éclipses de lune. On a retrouvé des calculs datant du VIIIe siècle avant notre ère.

Pour contrecarrer cet événement porte-malheur, la stratégie consistait à mettre sur le trône un roi de substitution. Un homme (à qui on adjoint parfois une épouse) était choisi pour jouer le rôle du monarque. Il exécute différentes cérémonies. Il est traité avec tous les égards. Pendant ce temps, le vrai roi se fait le plus discret possible. Une fois l’éclipse passée, les remplaçants sont sacrifiés et le monarque récupère son trône.

C’était une pratique courante, soutient Dvorak. Huit rois de substitution ont ainsi été tués pendant les douze ans du règne d’Assarhaddon au VIIIe siècle avant notre ère. Alexandre le Grand s’est lui même plié à ce rituel. Au printemps de l’année 323 avant J.C., il est de retour à Babylone après une longue campagne en Inde. Les prêtres l’interceptent avant son arrivée dans la ville. En l’espace de quatre semaines sont prévues deux éclipses solaires partielles et une éclipse lunaire. Alexandre ignore les religieux et trouve sur le trône un homme portant une couronne et gardé par les eunuques du palais. Il respecte finalement les consignes, y compris l’exécution du substitut. Mais cela ne le protège pas d’une mort prématurée, remarque Dvorak. Très peu de temps après, en juin de la même année, il tombe malade et meurt en l’espace de quelques jours.

 

A lire aussi dans Books : Le ciel leur est tombé sur la tête, février 2016.

 

0
Commentaire

écrire un commentaire