Récit d’un G8 dramatique

À Gênes, le mois de juillet 2021 a été celui d’un anniversaire particulier : vingt ans se sont écoulés depuis le G8 de 2001, marqué par la répression violente des mani­festants altermondialistes venus du monde entier et par la mort d’un contestataire italien, Carlo Giuliani, âgé de 23 ans. Ces débordements policiers, dont un assaut nocturne de l’école Armando-Diaz, qui servait de dortoir à 300 militants, ont valu à l’Italie plusieurs condamnations par la Cour européenne des droits de l’homme. Si le G8 de Gênes a représenté à la fois l’apogée et le début du déclin du mouvement altermondialiste qui se développait depuis la fin des années 1990, les questions posées par ce mouvement « restent toutes d’actualité », souligne Il Manifesto.

Les événements de Gênes ont eu un impact très fort sur la jeunesse de l’époque, et c’est bien ce que montre l’ouvrage du chercheur en histoire contemporaine Gabriele Proglio, qui dresse en creux « le portrait d’une génération marquée par une expérience ...

LE LIVRE
LE LIVRE

I fatti di Genova. Una storia orale del G8 de Gabriele Proglio, Donzelli, 2021

SUR LE MÊME THÈME

Le monde en parle Barça, la fin de l’âge d’or
Le monde en parle Un conte pour adultes
Le monde en parle Hommage aux écrivains taïwanais

Aussi dans
ce numéro de Books