Inde – Shiva est un fumeur de marijuana

Amish Tripathi est une star. En réinterprétant la mythologie hindoue dans une perspective contemporaine, le romancier donne naissance à une littérature populaire, où le Ramayana croise l’univers du jeu vidéo.


©YOUTUBE

Image tirée de la vidéo promotionnelle du roman d'Amish Tripathi. Avec ses dieux musclés et armés, l'écrivain revisite pour le lecteur contemporain le passé mythique de l'Inde.

Qui est donc cette « pop star littéraire » ? s’interroge Charmy Harikrishnan dans l’hebdomadaire India Today à propos d’Amish Tripathi. Dans son nouvel opus, « L’héritier d’Ikshvaku », le romancier réinterprète la mythologie du Ramayana, autour du dieu Ram et de sa femme Sita, grandes figures du panthéon hindou. Avant cela, il avait consacré à Shiva une trilogie qui s’était déjà vendue à 2,5 millions d’exemplaires. « Tripathi écrit dans un style qui touche les masses, une langue sans prétention littéraire, confie à l’hebdomadaire Thomas Abraham, directeur de Hachette India. Pour cette raison, il s’est heurté au refus de toutes les grandes maisons d’édition. Ce fut probablement une bonne chose, car il n’est pas sûr que ces livres auraient aussi bien marché s’ils avaient été réécrits ». Chez Tripathi, donc, Shiva fume de la marijuana, s’exclame : « Putain de bordel ! » et « Merde ! » Quant à Ram, c’est un jeune garçon qui tente de gagner l’affection de son père. Le romancier « invente un pays hybride où l’ancienne civilisation de la vallée de l’Indus (qui prospéra deux mille à trois mille ans ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Scion of Ikshvaku de Amish Tripathi, Westland Press, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Bestseller Retour du refoulé
Bestseller Rock et répression
Bestseller Les meilleures ventes au Mali - Hantés par la guerre

Aussi dans
ce numéro de Books