Le thriller de Noël de Posy Simmonds
par Posy Simmonds

Le thriller de Noël de Posy Simmonds

Le Londres des paillettes et celui de la galère se télescopent dans le nouveau roman graphique de Posy Simmonds et dans la vie de son anti-héroïne, une marchande d’art pingre et misanthrope. Récit d’une rédemption.

Publié dans le magazine Books, avril 2019. Par Posy Simmonds

Posy Simmonds est doublement à l’honneur ces jours-ci en France. Du 4 au 28 avril, le Pulp Festival lui consacre une exposition à la Ferme du Buisson, près de Paris. Simultanément paraît la traduction de son troisième roman ­graphique, Cassandra Darke. La dessinatrice britannique a de nouveau puisé son inspiration dans un classique de la littérature. Gemma Bovery (1999), qui l’a fait connaître en France, était une libre adaptation de Madame Bovary, de Flaubert, et Tamara Drewe (2007) était fondé sur Loin de la foule déchaînée, de Thomas Hardy. Elle prend cette fois comme point de départ un célèbre récit de Charles Dickens, Un conte de Noël ou Un chant de Noël. Sous la plume de Posy Simmonds, le personnage principal, Scrooge, un riche et vieux marchand ­radin et misanthrope, devient une riche et vieille galeriste obèse tout aussi radine et misanthrope, Cassandra Darke.   « Les personnages féminins n’ont jamais le droit d’être de vraies teignes » « J’ai toujours eu le sentiment que, ­hormis de rares exceptions, les personnages féminins n’ont jamais le droit d’être de vraies teignes, se justifie l’auteure dans le quotidien The Guardian. Il n’y en a pas beaucoup à qui il est permis d’être aussi égocentriques et méchantes que Scrooge. » Comme ce dernier, Cassandra Darke va connaître une transformation, au terme d’une histoire dont la noirceur est annoncée d’emblée par le nom de la protagoniste. Cassandra tient la galerie d’art de son ex-mari, Freddie, qui l’a quittée pour sa demi-sœur Margot. Sa devise préférée est « Imagine le pire » – ce qui n’est pas plus mal car, en cette année 2017, elle est condamnée pour escroquerie après avoir vendu…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire