Un chat président ?

Un chat président ?

Publié dans le magazine Books, novembre / décembre 2017.
« Nous vivons une époque formidable », se félicite Jakub Horák, l’auteur de Kočky jsou vrženy (« Les Félidés sont jetés »), satire politique ­publiée grâce à une campagne de finan­cement participatif et devenue un best-seller. Cet écrivain, publicitaire et leader du mouvement burlesque ­Nevím (« Je ne sais pas ») a réussi à lever 700 000 couronnes (27 000 euros) pour écrire l’histoire d’un chat qui se présente à la présidentielle. À l’approche des législatives de l’automne, il a réussi à surfer sur le mécontentement vis-à-vis de la classe politique. Dans son livre, il campe le président Miloš Zeman en alcoolique bouffi, l’ancien ministre des Finances et dirigeant du mouvement populiste ANO Andrej Babiš en oligarque corrompu et l’actuel Premier ministre, Bohuslav Sobotka, en fonctionnaire pisse-froid. « Horák n’a pas beaucoup eu à forcer le trait », écrit le journal en ligne Aktuálně, qui compare le ton « un peu anarchiste » de Horák à celui de Jaroslav Hašek, auteur du Brave Soldat Chvéïk et fondateur en 1911 du curieux Parti pour un Progrès Modéré dans les Limites de la Loi. Mais si l’œuvre de Hašek s’est inscrite dans l’histoire littéraire, tempère le critique, celle de Horák n’a aucune chance d’intéresser au-delà de l’élection.

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire