Il vous manque un numéro de Books ? Complétez votre collection grâce à notre boutique en ligne.

Lu d'ailleurs
Temps de lecture 1 min

A table avec la reine Victoria

Elle a donné son nom à toute une époque tellement son règne fut long. De 1837 jusqu’à sa mort, en 1901, à l’âge de 81 ans – soit près de 64 ans sur le trône du Royaume-Uni. Ce que l’on sait moins, c’est que cette femme d’apparence si austère avait un sacré coup de fourchette. L’impressionnant tour de taille d’une paire de caleçons en lin lui ayant appartenu – ces derniers étaient vendus aux enchères en 2015 – rappelle aussi que, vers la fin de sa vie, la reine Victoria était « à la limite de l’obésité », écrit Jane Ridley dans The Spectator – un fait qui n’avait pourtant pas échappé aux caricaturistes français de l’époque. The Greedy Queen se penche sur ses goûts et habitudes alimentaires pour tirer le portrait d’une femme gourmande, limite gloutonne, dont le petit déjeuner était constitué de côtelettes d’agneau et le dîner composé d’une succession d’au moins six plats.

La reine d’Angleterre mangeait « à la française », mais à un rythme effréné. Elle liquidait son menu en moins de 30 minutes faisant des repas royaux une véritable épreuve pour les autres convives. The Spectator suggère que cet appétit lui est venu après la mort de son mari, le prince Albert en en 1861, qui l’affecta énormément. Elle se retira quasiment de la vie publique, trouvant une certaine consolation dans la nourriture. Son embonpoint croissant explique, en partie, qu’elle se soit montrée si peu devant ses sujets, conclut The Spectator.

 

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs ». Pour recevoir le Books du jour inscrivez-vous gratuitement.

LE LIVRE
LE LIVRE

The Greedy Queen: Eating with Victoria de Annie Gray, Profile Books , 2017

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs Médiocres milléniaux
Lu d'ailleurs Espionne et mère de famille  
Lu d'ailleurs Les perdants magnifiques

Dans le magazine
BOOKS n°111

DOSSIER

La tentation autocratique

Mot manquant

Omiokuri

par Daniel Pennac

Esprit critique

Big Pharma et Covid-19

par Olivier Postel-Vinay

Jadis & naguère

Le fascisme, ça n’arrive qu’aux autres

par Jean-Louis de Montesquiou

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.