Les animaux apprennent, eux aussi, de leurs aînés

Ceux qui cherchent à réintroduire des animaux dans la nature se heurtent à une difficulté inattendue : le rôle de la transmission des savoirs par les aînés. Lorsque cette transmission fait défaut, la réintroduction est problématique. C’est dire le rôle de l’apprentissage dans les sociétés animales.


© Jon G. Fuller / VW Pics / Universal Images Group / Getty

Comme bien d’autres animaux, les aras ont une vie sociale et culturelle intense, remplie d’événements qui ont du sens pour eux. Ici des aras rouges au Costa Rica.

Au Costa Rica, le Macaw Recovery Network [« réseau pour le rétablissement des aras »], diri­gé par Sam ­Williams, relâche dans la nature de jeunes aras rouges et aras de Buffon nés en capti­vité. Mais introduire des oisillons dans un milieu forestier complexe alors qu’ils ont été privés de l’éducation normalement dispensée par leurs parents est une entreprise hasardeuse et de longue haleine.

Les scientifiques s’accordent pour dire que la biodiversité opère à trois niveaux : la diversité des gènes au sein d’une espèce donnée, la diversité des espèces dans un milieu donné et la diversité des habitats (forêt, récif corallien, etc.). Mais est-ce bien tout ? Pas vraiment. Un quatrième niveau a été perdu de vue : la diversité culturelle.

La culture est l’ensemble des connaissances et des compétences qui circulent socialement d’un individu à l’autre et d’une génération à l’autre. Elle n’est pas inscrite dans les gènes. ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Becoming Wild: How Animal Cultures Raise Families, Create Beauty, and Achieve Peace (« Devenir sauvage : comment les cultures animales permettent d’élever des familles, de créer de la beauté et de bâtir la paix ») de Carl Safina, Henry Holt and Co. La traduction française paraîtra à La Librairie Vuibert en mars 2021, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Sciences Faux-semblants statistiques
Sciences Le secret des anguilles
Sciences Le souvenir que la Terre gardera de nous

Aussi dans
ce numéro de Books