« Éolien: une belle illusion », un numéro spécial de Books à ne pas manquer ! Découvrez son sommaire.

L’art presque perdu de prêter l’oreille

« Si l’homme a deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux fois plus qu’il ne parle », affirmait Confucius. En théorie seulement, pointe la journaliste américaine Kate Murphy. Dans You’re Not Listening, elle s’attache à montrer que, de nos jours, savoir prêter l’oreille est un art presque perdu. Contributrice régulière de The New York Times, Murphy a passé près de deux ans à examiner un large corpus de recherches scientifiques en psychologie, neurosciences et sociologie. Et son constat est sans appel : nous sommes confrontés à une épidémie de « mauvaise écoute ». Au cours du XXe siècle, le temps que nous passons en moyenne chaque jour à écouter autrui a presque diminué de moitié, écrit-t-elle. « You’re Not Listening aborde le problème de façon fascinante et constructive. C’est à la fois un livre de vulgarisation scientifique et un guide pour améliorer notre communication » estime la journaliste Melanie Reid dans le quotidien britannique The Times.

La conspiration contre l’écoute attentive

Si nous ne savons plus écouter, c’est parce que notre époque est celle de la mise en scène de soi, estime l’auteure. Il est de bon ton d’avoir un point de vue sur tout et de l’exprimer. Écouter, par opposition, c’est manquer une opportunité de se mettre en valeur. À en croire Murphy, la vie moderne s’apparente à une vaste conspiration contre l’écoute attentive : notre attention est sans cesse captée par nos smartphones, nos open spaces découragent toute discussion personnelle, nos bars et nos restaurants diffusent de la musique destinée à couvrir les éventuels blancs dans les conversations, empêchant par là-même toute conversation d’advenir.

Notre cerveau ne sait pas écouter

Mais notre époque n’est pas la seule responsable de notre médiocre capacité d’écoute : notre cerveau est ainsi fait que nous pensons plus vite que nous ne sommes capables de parler. Difficile, dans ces conditions, de ne pas se laisser aller à quelques rêveries pendant que l’on nous parle. Difficile, également, de ne pas commencer à formuler mentalement sa réponse avant même que notre interlocuteur ait terminé sa phrase. « C’est une analyse intelligente et ludique, dans un style proche de celui de Malcolm Gladwell […]. Kate Murphy est là pour nous rappeler – de façon amusante et convaincante – pourquoi il est si important, surtout de nos jours, d’écouter », insiste la journaliste Viv Groskop dans le quotidien britannique The Guardian.

À lire aussi dans Books : La solitude nuit gravement à la santé, octobre 2012.

LE LIVRE
LE LIVRE

You’re Not Listening: What You’re Missing and Why It Matters de Kate Murphy, Celadon Books, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs Chez les fous furieux du Web
Lu d'ailleurs Le monde perdu de Pilar Quintana
Lu d'ailleurs Éloge de l’imagination

Dans le magazine
BOOKS n°106

DOSSIER

L'art de bien décider

Chemin de traverse

16 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Mammographie et nucléaire

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Pôle magnétique

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.