Comédie bureaucratique

Comédie bureaucratique

L’Autrichien Robert Menasse propose le premier roman jamais écrit sur la Commission européenne.

Publié dans le magazine Books, janvier/février 2018.
Un roman sur l’Union européenne et, pire, sur sa Commission – il fallait oser. L’Autrichien Robert Menasse a relevé le défi. L’auteur est parti vivre à Bruxelles, s’y est renseigné et a d’abord renoncé à son idée de fiction. À la place, il a écrit des essais. Il y plaidait pour une entrée dans l’ère du postnational et réhabilitait les fonctionnaires de l’Union, si décriés, mais qui, à ses yeux, constituent un type de fonctionnaires complètement nouveaux et admirables, guidés par la pure rationalité. La fiction est venue ensuite. « Jusqu’ici, aucun écrivain de premier plan n’avait tenté de transformer en matière littéraire la bureaucratie bruxelloise », remarque Carsten Otte dans Die Tageszeitung. Il faut croire que Menasse s’en est plutôt bien sorti : Die Hauptstadt a décroché le prix du Livre allemand 2017, l’un des plus prestigieux outre-Rhin, et c’est un beau succès de librairie. « Ses essais étaient empreints de sérieux, souligne Andreas Isenschmid dans Die Zeit. Le ton du roman est plutôt celui d’une comédie. » On y suit une série de personnages qui évoluent à Bruxelles, tandis que la Commission, pour redorer son blason, prépare un gigantesque jubilé autour des derniers survivants d’Auschwitz… Andreas Isenschmidt pointe un paradoxe : alors que Menasse se pose en partisan passionné de l’UE, son roman semble avoir été écrit par « un eurosceptique à l’humeur satirique ». Les membres de la Commission sont en effet décrits comme des carriéristes et des hypocrites. La Grecque Fenia Xenopoulou, notamment, chargée de la…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.