Éloge de la pensée lente

Le psychologue tombeur du mythe de l’agent économique rationnel résume ses théories dans un livre encensé outre-Atlantique. Conclusion : mieux vaut se méfier de nos intuitions…

Contrairement à ce que dit l’adage, la première impression n’est pas toujours la bonne. Ni même d’ailleurs la deuxième, qui est souvent influencée par la première… On pourrait résumer ainsi l’œuvre de Daniel Kahneman, « probablement le plus grand psychologue de l’histoire », selon Janice Gross Stein du Globe and Mail. Kahneman est l’un des deux représentants de sa discipline à avoir reçu le Nobel d’économie, en 2002 (1). Avec feu son confrère Amos Tversky, il a réduit à néant le mythe de l’Homo economicus, cet agent supposé rationnel, garant de l’efficience des marchés,  qui dominait la théorie économique classique. Dans Thinking, Fast and Slow – son premier ouvrage de vulgarisation –, Kahneman explique que nous possédons tous un double système de pensée, instinctive d’une part (ce qu’il appelle le « système 1 ») et  analytique de l’autre (le « système 2 »). Au système 1, l’intuition et les réflexes conditionnés ; au système 2, les raisonnements complexes et l’esprit critique. Cette présentation n’a évidemment pas vocation à décrire l’anatomie complexe du cerveau, ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Système 1, système 2 de Daniel Kahneman, Flammarion

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Une « nouvelle espèce » de femme
Périscope La peste façon Pamuk
Périscope Force brute

Aussi dans
ce numéro de Books