Oiseaux de nuit

Au Nigeria, on appelle vagabonds (en anglais) les sans-abri mais aussi les personnes exclues en raison de leur orientation sexuelle. Vagabonds!, le premier roman d’Eloghosa Osunde, artiste multidisciplinaire et écrivaine, est une ode à ces marginaux du monde de la nuit à Lagos pour qui « le simple fait d’exister est une forme de résistance », selon le site Brittle Paper. Dans la mégalopole de 15 millions d’âmes, où règnent corruption et oppression, les parias d’Osunde sont dotés de pouvoirs magiques. Lorsqu’elles sont menacées, des femmes disparaissent en fumée, sous les yeux médusés de leur mari. « L’alternance entre le monde des esprits et le monde réel peut être déroutant », relève le site.

Dans ces histoires interconnectées, l’auteure explore divers modes de narration et fait usage de pidgin nigérian – un créole issu du portugais, de l’anglais et de plusieurs langues africaines. Pour Michael Chiedoziem Chukwudera, le livre d’Osunde est « une lettre adressée aux personnes comme elle,...

LE LIVRE
LE LIVRE

Vagabonds! de Eloghosa Osunde, 4th Estate, 2022

ARTICLE ISSU DU N°123

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Pour un « au-delà du capitalisme »
Périscope Naissance d’un poème
Périscope Vienne la cosmopolite

Aussi dans
ce numéro de Books