Enfermés dans notre cocon

Enfermés dans notre cocon

Les internautes construisent autour d’eux une sorte de bulle, ne s’exposant ainsi qu’aux idées auxquelles ils adhèrent déjà.  Une proie facile pour les entreprises et les hommes politiques.

Publié dans le magazine Books, décembre 2018 - janvier 2019.
L’un des inventeurs de la réalité virtuelle dans les années 1980, Jaron Lanier est parti en guerre depuis une dizaine d’années contre ses collègues de la Silicon Valley. Dans son dernier livre, il appelle tout un chacun à débrancher ses comptes Facebook, Twitter, Snapchat et autres Instagram, qui exploitent les données personnelles au profit de la publicité ciblée.  Il a de bons arguments pour montrer en quoi l’addiction aux réseaux sociaux  rend les gens égoïstes, désagréables et solitaires tout en fragilisant la démocratie et la vérité et en accroissant les inégalités. Plusieurs ouvrages ont mis en évidence en particulier les effets d’Internet sur l’intelligence critique. Dès 2001, dans un livre intitulé Republic.com,  le politologue américain Cass Sunstein posait la question de savoir si les usages d’Internet ne représentaient pas une menace pour les vieilles démocraties. Il constatait que les nouvelles technologies du Net permettaient aux consommateurs d’information de filtrer ce qu’ils lisent, entendent et voient. Or le filtrage se fait le plus souvent en faveur de ce qu’on aime, ce qu’on pense ou ce qu’on préfère déjà. C’est vrai en politique comme en musique. Résultat : la plupart des internautes construisent autour d’eux une sorte de cocon, où ils sont exposés uniquement ou pour l’essentiel aux idées auxquelles ils adhèrent déjà. Les enquêtes le montrent: la plupart des lecteurs de blogs politiques ne lisent que des blogs du même bord. Aux États-Unis, le mouvement s’est accentué au point d’entraîner une « polarisation » politique sans précédent : la communication entre démocrates et républicains est…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire