Fenêtres avec vue sur mères

Quelle est la part de passion, de dévotion et aussi, sujet tabou, de frustration dans le lien de la mère à l’enfant ? La photographe Lisa Sorgini a exploré cette question lors d’un confinement qui a renforcé l’isolement des jeunes mères. Postée dans les jardins, observant l’intimité des occupants à travers leurs fenêtres, elle a construit des tableaux éthérés où s’exprime, au-delà de l’amour, la solitude.

Dun bras doré, tout contre son sein, elle tient l’enfant potelé. Les yeux baissés sur la petite tête duveteuse qu’elle effleure du menton, elle sourit. Une lumière chaude baigne les deux corps nus. La photographie, en couverture du livre de Lisa Sorgini, exhale la douceur des peintures du Quattrocento, de même que les 34 clichés de cette série intitulée Behind Glass. La photographe y interroge l’expérience de la maternité dans son espace le plus intime, la maison. De quelles émotions est chargé ce temps où la femme est également mère ?

Au premier regard, la réponse s’impose. Une beauté éthérée irradie de chaque image : ces femmes aux corps moelleux, vêtues d’une chemise ou d’un simple slip, protègent, portent, offrent leur sein à la chair de leur chair ; les bambins sont des angelots qui tètent, enlacent, s’élancent sur la pointe de leurs pieds dodus en des gestes gracieux, joueurs, rêveurs. Là, tout n’est que calme et volupté…

LE LIVRE
LE LIVRE

Behind Glass de Lisa Sorgini, Libraryman, 2021

SUR LE MÊME THÈME

Photographie L’enchantement de Sofie
Photographie Au fil des ruines du rêve soviétique
Photographie Photographes de guerre, féminin pluriel

Aussi dans
ce numéro de Books