Dans l’antre du photographe

Cette nouvelle monographie de Saul Leiter ne se limite pas à la présentation de magnifiques clichés inédits du photographe américain. Elle laisse entrevoir un fonds de plusieurs dizaines de milliers de diapositives et témoigne du travail monumental et minutieux d’inventaire, de conservation et de numérisation des archives de cet artiste prolifique.

En ouvrant la nouvelle monographie de Saul Leiter, photographe américain disparu en 2013 à l’âge de 89 ans, nous avons l’impression de pénétrer dans son antre. C’est la trouvaille majeure de ce livre. Au-delà d’une présentation de 76 clichés jamais rendus publics auparavant, c’est une plongée dans l’univers leiterien rendu palpable grâce à tout un corpus d’images contextuelles. Celles de son appartement dans le quartier d’East Village, à New York, de ses innombrables diapositives – son médium de prédilection – ainsi que de l’équipement que celles-ci nécessitent : la petite table lumineuse sur laquelle Leiter triait et sélectionnait ses photos, une visionneuse de poche, un projecteur. Au détour d’une page, on aperçoit, par exemple, des rangées de diapositives imparfaitement alignées, dans leur cache en carton et annotées à la main, laissant apparaître en transparence de minuscules clichés que l’on découvrira agrandis un peu plus loin dans le livre. 

Le lecteur apprend surtout que l’artiste prolifique a laissé derriè...

LE LIVRE
LE LIVRE

The Unseen Saul Leiter de Saul Leiter, Textuel, 2022

ARTICLE ISSU DU N°123

SUR LE MÊME THÈME

Photographie L’enchantement de Sofie
Photographie Au fil des ruines du rêve soviétique
Photographie Photographes de guerre, féminin pluriel

Aussi dans
ce numéro de Books