Il vous manque un numéro de Books ? Complétez votre collection grâce à notre boutique en ligne.

Lu d'ailleurs
Temps de lecture 1 min

La grippe espagnole, plus meurtrière que les deux guerres mondiales

Dans Pale Rider, la journaliste Laura Spinney retrace l’histoire de la maladie responsable du « plus grand massacre du XXème siècle » : la grippe espagnole. Entre 1918 et 1920, ce virus a infecté un tiers de la population mondiale, tuant près de 100 millions d’individus. « En d’autres termes, le bilan des victimes dépasse probablement le nombres de personnes tuées au cours des deux guerres mondiales », souligne Gérard DeGroot dans The Times.

Cette grippe n’a d’espagnol que le nom, nous apprend l’auteure. Elle a été nommée ainsi parce que l’épidémie est apparue pendant la guerre, et que les pays impliqués dans le conflit ont préféré censurer les informations la concernant. L’Espagne, non soumise au secret militaire, a été le premier pays à publier des rapports au sujet de la maladie, qui venait en réalité du Kansas.

Si la grippe espagnole a été aussi dévastatrice, c’est parce qu’elle a pris de court les autorités sanitaires de l’époque, les virus étant encore inconnus et indétectables avec les microscopes dont disposaient les scientifiques. La population adopta donc des attitudes aussi saugrenues que dangereuses. Les dirigeants chiliens décidèrent de bruler les maisons des plus pauvres, créant des camps de réfugiés et donc des foyers de contamination. En Espagne, les prêtres intimèrent à leurs paroissiens d’embrasser la relique de Saint Roch, se transmettant ainsi le virus. Les Américains avalèrent de l’aspirine en quantités astronomiques, les Indiens préfèrent, eux, les infusions aux plantes.

 

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs ». Pour recevoir le Books du jour inscrivez-vous gratuitement.

LE LIVRE
LE LIVRE

Pale Rider: The Spanish Flu of 1918 and How It Changed the World de Laura Spinney, PublicAffairs, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs Médiocres milléniaux
Lu d'ailleurs Espionne et mère de famille  
Lu d'ailleurs Les perdants magnifiques

Dans le magazine
BOOKS n°111

DOSSIER

La tentation autocratique

Mot manquant

Omiokuri

par Daniel Pennac

Esprit critique

Big Pharma et Covid-19

par Olivier Postel-Vinay

Jadis & naguère

Le fascisme, ça n’arrive qu’aux autres

par Jean-Louis de Montesquiou

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.