Hommes de paille en pagaille

Déformer l’argument d’un adversaire afin d’en faire un propos faible ou ridicule est une technique éprouvée. Des spécialistes l’ont étudiée : c’est le sophisme de l’homme de paille.

À quoi pourrait bien servir un débat si ce n’est à permettre aux contradicteurs et à leurs auditeurs de se rapprocher de la vérité ? Hélas, dans les faits, nos débats, et en particulier les débats politiques, semblent ne mener nulle part et laissent le plus souvent toutes les parties insatisfaites, à grand renfort de « Je ne vous ai pas interrompu », ou du plus pénible encore « Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! ». 

À suivre les controverses politiques et sociales, on pourrait en effet avoir l’impression que personne n’a jamais dit ce qu’on lui fait dire, et c’est peut-être là un problème au cœur de nos difficultés à discuter et à nous entendre. La charge porte même un nom en rhétorique, c’est le fameux « argument de l’homme de paille ». La technique consiste à déformer l’argument d’un opposant afin d’en faire un propos faible ou ridicule, évidemment plus facile à réfuter. Tous les manuels de logique, d’...

SUR LE MÊME THÈME

Chronique Céline ressuscité
Chronique Le livre : votre accessoire de l’été
Chronique Haine de la littérature

Aussi dans
ce numéro de Books