Il était une fois Medellín…

Entre conte de fées et film noir, un roman revient sur les prémices de la guerre civile en Colombie.

« Des frères Grimm aux frères Coen, et vice versa », tels sont les deux univers entre lesquels évolue le dernier roman du Colombien Jorge Franco, rapporte le quotidien El Heraldo. Lauréat du prix Alfaguara 2014, « Le monde de dehors » s’ouvre sur « l’histoire d’une princesse, Isolda, fille de don Diego, retenue dans la tour d’un fantastique château, et se termine dans la violence crue d’un film de Quentin Tarantino », commente pour sa part El Universal. Dans cet ouvrage en tête des ventes à Bogotá, Jorge Franco fait le récit d’un enlèvement dans la tranquille Medellín de son enfance, au début des années 1970, juste avant que le pays ne bascule dans la guerre civile et que la ville natale de l’écrivain n’en devienne l’un des principaux foyers. À mi-chemin entre le conte de fées et le film noir le plus réaliste (le plus truculent aussi), l’ouvrage s’inspire d’un fait divers qui choqua l’auteur quand il était enfant : la séquestration et l’assassinat, en 1971, de Diego Echevarría, riche mécène de Medellín et proprié...
LE LIVRE
LE LIVRE

Le monde de dehors de Il était une fois Medellín…

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Le lointain, près de chez soi
Bestsellers Confessions d’une vieille dame
Bestsellers La révolution de 1821, le récit des origines

Aussi dans
ce numéro de Books