Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Lu d'ailleurs
Temps de lecture 1 min

La deuxième vie des mots disparus

Les dernières actualisations de l’Oxford Junior Dictionary (OJD), un must have de tout écolier britannique sérieux, ne sont pas passées inaperçues outre-Manche. Que des mots comme « haut débit » (broadband) fassent leur apparition, soit, mais que cela soit au détriment d’autres vocables – le plus souvent en lien avec la flore et la faune, cela pose question. Peut-on imaginer une enfance sans hérons, cochons d’inde, mûres de ronces et autres glands ? s’alarmait dès 2008 le quotidien The Guardian. Mais, inexorablement, le mouvement s’est poursuivi avec la disparition d’autres mots, comme loutre ou vipère. Jusqu’en octobre de cette année où un érudit et un amoureux des mots, Robert Macfarlane, redonne une deuxième vie sous forme de petits textes, souvent poétiques, à toutes ces petites bêtes et plantes avec la complicité d’une illustratrice de talent, Jackie Morris. Un livre pour enfants et adultes, à lire à haute voix et à feuilleter. La loutre est de retour, exécutant une belle danse nuptiale, mais aussi l’animal qui, visiblement, tenait le plus à cœur aux auteurs : le martin-pêcheur (kingfisher). En 2015, plusieurs personnalités scientifiques et littéraires s’étaient déjà adressés à l’OJD pour rappeler qu’il existe un « lien réel et alarmant entre le fait que les enfants jouaient de moins en moins en plein air et leur bien-être général ». Le livre Macfarlane et Morris ne développe pas le débat, il se contente de « restaurer méticuleusement, mais aussi avec délicatesse et fermeté, les mots manquants », estime The Guardian. Et c’est d’autant plus efficace.

 

A lire dans Books : Comment les mots sont polis,  mai 2017.

 

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs ». Pour recevoir le Books du jour inscrivez-vous gratuitement.

 

LE LIVRE
LE LIVRE

The Lost Words de Robert Macfarlane et Jackie Morris, Hamish Hamilton, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Benito Pérez Galdós, l’inépuisable « Balzac espagnol »
Alois Miedl, spoliateur en chef
Tsuneno, une femme dans le Japon d’Edo

Dans le magazine
BOOKS n°109

DOSSIER

SOS biodiversité

Mot manquant

Colaborador

par Daniel Pennac

Esprit critique

La prochaine pandémie

par Olivier Postel-Vinay

Sciences

Le souvenir que la Terre gardera de nous

par Lucy Jakub

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.