La première vie du Mahatma

La plupart des biographies de Gandhi balancent entre l’éloge révérencieux et l’entreprise de démystification. Grâce à de nouvelles sources, un grand historien indien préfère rappeler le rôle décisif qu’ont joué dans la formation du Mahatma ses débuts en Afrique du Sud.

Saviez-vous que le Mahatma qui a conduit l’Inde à l’indépendance vêtu d’un pagne arborait élégamment queue-de-pie et chapeau haut de forme lorsqu’il était avocat stagiaire au barreau de Londres, mais ne portait pas de sous-vêtements, pour faire des économies de blanchisserie ? C’est le genre de détails inattendus que l’on trouve dans le récit exhaustif de 600 pages que l’historien Ramachandra Guha consacre à la première partie de la vie de Gandhi. De toutes les grandes figures politiques de la planète, c’est probablement celle du Mahatma qui a fait l’objet du plus grand nombre de biographies. Dans les années 1950, la monumentale somme officielle en huit tomes de D. G. Tendulkar a ouvert le bal, suivi par la brillante et concise Life of Gandhi de l’universitaire américain Louis Fischer, qui avait l’avantage de s’être entretenu avec lui de son vivant. Beaucoup d’autres ont suivi, exploitant l’énorme corpus des Mémoires, lettres, articles et discours réunis dans les quatre-vingt-dix-huit volumes de ses œuvres complètes. L’énigme centrale, celle qui fascine les biographes et les met au défi, est la ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Gandhi avant l’Inde de La première vie du Mahatma, Allen Lane

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers À la recherche du folklore perdu
Bestsellers L’homme qui faisait chanter les cellules
Bestsellers La chute d’un espion

Dans le magazine
BOOKS n°123

DOSSIER

Faut-il restituer l'art africain ?

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Une idée iconoclaste

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

L’homme qui faisait chanter les cellules

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire