L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

L’affaire des caricatures, acte II

Le 30 septembre 2005, le quotidien danois Jyllands-Posten publiait douze caricatures du prophète Mahomet, déchaînant l’ire de nombreux musulmans à travers le monde. En octobre 2009, la chercheuse Jytte Klausen, professeur de politique comparée à l’université Brandeis du Massachusetts, publie « Les caricatures qui ébranlèrent le monde », une analyse globale des événements à partir d’entretiens avec des hommes politiques du Moyen-Orient, des leaders musulmans d’Europe, des dessinateurs incriminés et de l’imam danois qui avait déclenché la controverse. Seule ombre au tableau, la prestigieuse université Yale, éditrice de l’ouvrage, a décidé, par crainte des violences, d’en retirer non seulement les
douze dessins incriminés, mais aussi toutes les autres images du Prophète évoquées dans le livre : un dessin tiré d’un livre illustré pour enfants ou encore une gravure de Gustave Doré, illustrant un passage de La Divine Comédie de Dante, où sont décrits les tourments de Mahomet en enfer. « Une décision difficile, a expliqué le directeur de la maison d’édition, John Donatich, au New York Times, prise après consultation d’une vingtaine de diplomates et d’islamologues, tous convaincus que la publication de ces images engendrerait des violences. Par ailleurs, ces images sont toutes librement disponibles sur Internet et peuvent être très précisément décrites par les mots. Les republier pourrait passer pour une provocation gratuite ». Une décision contestée par l’auteur, Jytte Klausen, qui rappelle au journal que « la controverse originale n’était pas spontanée mais organisée par des extrémistes qui voulaient manipuler les musulmans à des fins politiques. Les personnes consultées par la maison d’édition n’ont pas eu le manuscrit et ont donné leur avis sans connaître le contexte dans lequel ces dessins auraient été reproduits ». En réponse à cette censure, la maison Voltaire Press, fondée par Gary Hull, professeur à l’université Duke, publiait, quelques semaines plus tard, Muhammad. The Banned Images (« Mahomet. Les images interdites »), complément à la version amputée du livre de Klausen.
LE LIVRE
LE LIVRE

Les caricatures qui ébranlèrent le monde de Faut-il republier Mein Kampf  ?, Yale University

SUR LE MÊME THÈME

Censure États-Unis - La Semaine des livres interdits
Censure Secret défense
Censure Faut-il republier Mein Kampf  ?

Dans le magazine
BOOKS n°100

DOSSIER

Du bon usage de l'esprit critique

Chemin de traverse

16 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Esprit critique, es-tu là ?

par Olivier Postel-Vinay

Philosophie

L’esprit critique comme obscurantisme

par Marcel Gauchet

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.