Les Juifs et le vin

Les Juifs et le vin

Dans l’Antiquité, au temps du Talmud, le « vin gentil » (nessekh, en hébreu) était destiné aux libations idolâtres. Peu à peu, il est devenu simplement le vin fabriqué, voire touché, par des non-Juifs.

Écrit par la rédaction de Books publié le 17 décembre 2008
Dans l’Antiquité, au temps du Talmud, le « vin gentil » (nessekh, en hébreu) était destiné aux libations idolâtres. Peu à peu, il est devenu simplement le vin fabriqué, voire touché, par des non-Juifs. Les Juifs avaient-ils le droit de consommer du vin fabriqué par les Gentils ? Question délicate à laquelle ont été confrontées, dès le Moyen Age, les communautés juives ashkénazes du nord de la France et d'Allemagne, faute d'une législation précise du canon. Rédacteur en chef d’un site Internet spécialisé en œnologie, assez…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire