Les ondes de choc du meurtre de Théo van Gogh

En 2004, le cinéaste néerlandais controversé Théo van Gogh est assassiné par un jeune musulman. A l’origine de geste, un film conçu par van Gogh avec Ayaan Hirsi Ali.

En 2004, le cinéaste néerlandais controversé Théo van Gogh est assassiné par un jeune musulman. A l’origine de geste, un film conçu par van Gogh avec Ayaan Hirsi Ali, femme politique d’origine somalienne, mettant en cause la condition féminine dans l’islam. Le débat public provoqué par le drame aux Pays Bas a tourné à la confusion regrette Lena Andersson dans Svenska Dagbladet. Dans le même article la journaliste du quotidien suédois recense l’ouvrage que Ian Buruma, universitaire et essayiste d’origine néerlandaise enseignant aux Etats-Unis, consacre à l’affaire. Elle lui reproche d’en minimiser les effets : l’autocensure, la peur de débattre, les menaces sur la tradition d’ouverture des pays nordiques… Mais Lena Andersson reproche surtout à Buruma de mettre sur un même plan ceux qui souhaitent l’émancipation des femmes et ceux qui entendant les soumettre aux préceptes du Coran; à la Charia. C’est, en premier lieu, la nature des valeurs qu’il faut juger et non les comportements.
LE LIVRE
LE LIVRE

Meurtre à Amsterdam : Le décès de Theo Van Gogh et les limites de la tolérance de Les ondes de choc du meurtre de Théo van Gogh

SUR LE MÊME THÈME

Brèves CONTES YOUGOSLAVES
Brèves La mort en face
Brèves La tentation digitale

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

De la tendresse dans un monde de brutes

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire