Mille mercis

À l’annonce de la liquidation de Books, en octobre dernier, des centaines d’entre vous nous ont écrit leur tristesse et, bien souvent, leur souhait de nous voir reprendre l’aventure, sous une forme ou sous une autre. Morceaux choisis.


Je suis profondément attristée et en colère. Votre revue, source de réflexion et de compréhension, aurait dû être déclarée d’intérêt public.
— Gisèle Onno

Cher Books, bien souvent, je n’ai pas été d’accord avec toi, mais nos divergences n’ont fait qu’aiguiser davantage mon esprit critique… La disparition de Books est regrettable et, hélas, symptomatique de notre époque où seule la pensée facile semble avoir droit de cité. Le débat d’idées est mort, vive le débat d’idées !
— Bertrand Bernolu

Abonnée depuis un an seulement, je suis littéralement et littérairement tombée amoureuse de votre magazine. Vous faites un travail extraordinaire.
— Anne-Louise Luquin

Abonné depuis très longtemps, je voudrais vous faire part du plaisir que j’ai eu à lire Books : les recensions longues et complètes de livres que je n’aurais ...

Aussi dans
ce numéro de Books