Musulmans français

L’historien anglais Sharif Gemie, auteur d’un ouvrage remarqué sur les institutrices en France de 1815 à 1914, s’intéresse ici à la structuration (ou l’absence de structuration) du débat sur la laïcité à la veille de l’interdiction du port du voile dans les écoles en 2004.

L’historien anglais Sharif Gemie, auteur d’un ouvrage remarqué sur les institutrices en France de 1815 à 1914, s’intéresse ici à la structuration (ou l’absence de structuration) du débat sur la laïcité à la veille de l’interdiction du port du voile dans les écoles en 2004. Il dénonce la vision « simpliste » de l’islam qui prévalait alors, selon lui, dans les prises de position d’une Chahdortt Djavann ou d’une Fadela Amara.

Il montre que le succès de ce type de discours s’explique par l’indigence des organisations censées représenter la population musulmane. « Un admirable contrepoint à la littérature habituelle sur ce sujet », écrit Sophie Heine dans le Times Literary Supplement.

SUR LE MÊME THÈME

Francophilies Houellebecq au sommet
Francophilies Jacques a dit
Francophilies Une liberté incandescente

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

De la tendresse dans un monde de brutes

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire