Soutenez l’esprit critique ! Participez à la campagne pour préserver l’indépendance de Books !

Oublié : L’orgasme démocrate

Pour se lancer, la nouvelle maison d’édition new-yorkaise Dissident Books (comme son nom l’indique) publie une édition commentée d’une satire de la démocratie publiée en 1926 par un des publicistes les plus en vue de l’époque, « H.L. » Mencken (ses prénoms, Henry Louis, n’étaient pas prononcés). Installé à Hong Kong, Kent Ewing en fait un éloge appuyé dans Asia Times on line. Fervent défenseur du « Bill of Rights », les dix commandements de la Constitution américaine, qu’il avait vu bafoués pendant la Grande Guerre puis pendant la premiè
re chasse aux sorcières [communistes], celle qui suivit la révolution russe de 1917, Mencken en était venu à considérer la démocratie comme un avatar du Grand Guignol. C’est « le gouvernement par l’orgie et l’orgasme ». Il comparait l’homme politique en quête de voix à la « girl qui, pour obtenir un job dans un spectacle, doit offrir son corps au manager ». Fondé sur les ressorts de la psychologie des foules, le système démocratique promeut mécaniquement les « bouffons » et les « charlatans ». C’est un spectacle où les classes moyennes (la « booboisie », de booboo, idiot) tiennent le haut du pavé. « Le vrai charme de la démocratie n’est pas pour le démocrate, mais pour le spectateur. »
Kent Ewing pense que Mencken aurait fait son miel de la présidence Bush, du phénomène Sarah Palin, mais aussi de l’obamania. Il n’aurait pas manqué de « dégonfler l’art rhétorique » du candidat élu et de « ridiculiser les foules immenses et adoratrices » qu’il a galvanisées.

H.L. Mencken, Notes on Democracy (« Notes sur la démocratie »), Dissident Books, 2008.

SUR LE MÊME THÈME

Jadis & naguère Éloge de la vie sauvage
Jadis & naguère Chacun sa croix
Jadis & naguère Pourquoi déclenche-t-on une guerre ?

Dans le magazine
BOOKS n°99

DOSSIER

La forêt et nous

Chemin de traverse

20 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Une certitude, des questions

Bestsellers

Le printemps malgré tout

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.