Un roi sans assouvissement

On ne peut pas reprocher à César de faire dans la demi-mesure. Dans quelque domaine que ce soit, il se montre insatiable : il lui faut plus de pouvoir, plus de titres honorifiques, plus de faste, plus de conquêtes territoriales et féminines. Et l’historien Suétone de s’interroger : d’où lui vient cette ambition stratosphérique ?


César n’aime rien tant que César. « Ave moi ! » comme le déclame Alain Delon, qui incarne l’empereur romain dans Astérix aux jeux Olympiques, en 2008. © Pathé Renn Productions / La Petite Reine / Christophel

Jusqu’à leur prise de fonctions, les dictateurs ont souvent une jeunesse assez plan-plan. Pas Jules César ! Flamine (prêtre) de Jupiter à 17 ans, réfugié politique à 18, guerrier en Asie Mineure à 20, de nouveau exilé politique à 25 ans… César va alors à Rhodes étudier l’éloquence, qui peut toujours servir. Capturé en chemin par des pirates, il négocie sa rançon tout en leur promettant les pires supplices (de fait, à peine libéré il fera crucifier ses ravisseurs, quoique après les avoir fait égorger – admirable preuve de mansuétude selon Suétone, son biographe). César rentre à Rome et vraiment en politique, parcourt à toute vitesse le cursus honorum, conspire à droite à gauche, multiplie les rivaux puis les ennemis, échappe de très peu au lynchage. Pour asseoir sa popularité au sein de la plèbe, il dépense sans compter – monuments, ­banquets, jeux, combats de gladiateurs… – et noue des alliances. Le sommet de l’échelle, à savoir le consulat, il l’atteint à 41 ans. (Il y a deux consuls à Rome, mais le second, Bibulus, ne fait que de la figuration, tandis que les gens disent en rigolant qu’ils ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Vies de Suétone, Les Belles Lettres, 2016

SUR LE MÊME THÈME

Jadis & naguère L’Évangile selon le pape de l’acier
Jadis & naguère Et c’est ainsi qu’Alexandra rhabilla Bouddha
Jadis & naguère Louis-Sébastien Mercier, prophète maudit

Aussi dans
ce numéro de Books