Mais où sont passés les papillons ?

En Allemagne, plus des trois quarts des lépidoptères ont disparu de la nature en l’espace de cinquante ans. En cause, l’agriculture industrielle et l’usage intensif qu’elle fait des engrais.


© Sven Hoppe / picture alliance / Getty

Un grand planeur dans le jardin botanique de Munich, en 2018. Ce n’est pas un hasard si, en grec ancien, le mot psukhê (« psyché ») désignait à la fois l’âme et le papillon.

En 1962, un ouvrage intitulé Printemps silencieux 1 avait fait sensation. Son auteure, la biologiste américaine Rachel Carson, y parlait de la disparition des oiseaux provoquée par le recours massif à un insecticide, le DDT. Est-ce vraiment ce que vous voulez, un printemps où plus aucun ­oiseau ne chante ? demandait-elle. Non, ce n’était pas ce que les gens voulaient : le DDT fut interdit et la population d’oiseaux se rétablit.

Il se pourrait que nous attende à présent un « été aveugle » – si l’on considère métaphoriquement les papillons, avec leur robe bariolée et leurs ocelles souvent spectaculaires, comme les yeux du paysage. Les papillons sont le sujet du nouveau livre de Josef H. Reichholf. Ce zoologiste, aujourd’hui septuagénaire, s’intéresse depuis son enfance bavaroise aux animaux, même les plus petits, et il a longtemps travaillé à la Zoologische Staatssammlung de Munich, qui abrite la plus grande collection de papillons du monde.

Bien qu’il soit un scientifique et universitaire respecté, Reichholf incarne...

LE LIVRE
LE LIVRE

Schmetterlinge: Warum sie verschwinden und was das für uns bedeutet (« Les papillons. Pourquoi ils disparaissent et ce que cela signifie pour nous »), de Josef Helmut Reichholf, Hanser, 2018

ARTICLE ISSU DU N°109

SUR LE MÊME THÈME

Entomologie La Norvège met ses insectes sous surveillance
Entomologie Ils traquent les insectes
Entomologie Les termites, un modèle pour des robots et des armes

Aussi dans
ce numéro de Books