L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Pepe Carvalho reprend du service

Le détective de Manuel Vázquez Montalbán reprend du service sous la plume de Carlos Zanón.

On connaissait Carlos Zanón comme auteur de romans noirs et comme poète. Et voilà qu’il s’essaie à présent au roman policier avec Carvalho: problemas de identidad. Il faut dire que l’occasion était trop belle : il s’est vu proposer d’écrire un nouvel épisode des aventures du célèbre détective Pepe Carvalho. Son créateur, l’écrivain barcelonais Manuel Vázquez Montalbán, est décédé il y a seize ans après l’avoir mis en scène dans une vingtaine de livres. « Bien que dans la littérature anglo-saxonne il soit courant de reprendre un personnage après la mort de son auteur, dans la littérature espagnole, il s’agit d’un phénomène rare, et Zanón, en faisant revivre le personnage, a été confronté à un défi émotionnel et professionnel », souligne le quotidien catalan El Periódico.

Un Carvalho plus sombre

Certaines choses ne changent pas chez le Carvalho de Zanón. Son domicile et son bureau sont toujours dans les mêmes deux quartiers de Barcelone, il est encore secondé par son fidèle Biscúter et il aime toujours autant se mettre aux fourneaux. Mais Zanón l’a fait plus cynique, plus désenchanté, et ses problèmes intestinaux l’empêchent de déguster les petits plats qu’il prépare. Il en vient même à se brouiller avec Biscúter, quand celui-ci lui annonce qu’il compte voter au référendum de 2017 sur l’indépendance de la Catalogne. L’intrigue, elle aussi, est plus sombre. Carvalho est confronté au meurtre d’une prostituée et au violent assassinat d’une grand-mère et de sa petite fille. Avec en toile de fond une Barcelone en pleine mutation, sous l’effet conjugué du mouvement indépendantiste et de l’afflux croissant de touristes.

Jeu métalittéraire

Alors que Montalbán écrivait les aventures de son héros à la troisième personne, Carlos Zanón a opté pour le « je ». Il met également en place un jeu métalittéraire, Carvalho discutant régulièrement avec un personnage appelé « L’Écrivain », allégorie de Montalbán. Les aficionados de Carvalho semblent ne pas avoir été déçus par ce nouveau volet des aventures de leur détective fétiche. « [Zanón] a écrit un roman ambitieux dans son style propre, un roman mélancolique et impitoyable, dans lequel sa puissance viscérale si caractéristique se nourrit de son souffle poétique, renonçant à imiter le créateur de Carvalho pour le prolonger au moyen d’une exploration de son œuvre et du paysage psychologique de la Barcelone actuelle », commente Miguel Ángel Oeste dans le magazine El Cultural.

 

À lire aussi dans Books : « Retiens la nuit », mars-avril 2018.

LE LIVRE
LE LIVRE

Carvalho: problemas de identidad de Carlos Zanón, Planeta, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Les mauvais philosophes
Périscope Nos motivations cachées
Périscope La croisade des transhumanistes

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.