Qu’est-ce que la littérature ?

Les rentrées littéraires qui se succèdent nous inondent d’ouvrages soucieux de bienveillance, d’empathie, de « soin » à l’égard des minorités et des « victimes ». Est-ce encore de la littérature ?

Alors que nous venons à peine de digérer la rentrée littéraire d’automne et que celle de janvier se profile avec ses centaines de nouveaux titres, nous constatons qu’il est devenu encore plus difficile aujourd’hui qu’en 1948 de répondre à la fameuse question posée par Sartre dans l’essai Qu’est-ce que la littérature ?. Car nous savons bien que les anciennes conceptions tant classiques que modernes, fondées sur l’autonomie de l’art, les aventures de la forme, l’isolement du loisir studieux ou le surplomb élitaire, sont battues en brèche par d’autres attitudes, d’autres procédés, d’autres hybridations. D’autant qu’en parallèle tout se passe comme s’il ne fallait plus plaire à ceux qui lisent (et ont beaucoup lu), mais à ceux qui lisent peu, voire ne lisent plus.

Les anciens « genres » ? Ils sont désormais tous mêlés puisque le roman, par exemple, inclut désormais le récit, mais aussi les catégories du témoignage, de l’enquête, ...

SUR LE MÊME THÈME

Chronique Les jeunes et la lecture
Chronique Délire post mortem à Sandy Hook
Chronique #BookTok, passions adolescentes

Aussi dans
ce numéro de Books