Qui sont les musulmans américains ?

Ils représentent 1 à 2 % de la population tout au plus, mais sont souvent stigmatisés, comme l’a encore illustré récemment l’appel de Donald Trump à interdire le territoire à tout musulman. L’islam est pourtant présent dans le pays depuis l’esclavage. Et il s’y est parfaitement acclimaté, donnant naissance à des variantes typiquement américaines. La peur de la déloyauté de cette population discrète relève du fantasme.


©Q. Sakamaki/Redux/REA

Des fidèles new-yorkais prient dans la rue faute de place dans la mosquée Madina Masjid. Si le nombre de lieux cultes destinés aux musulmans progresse aux États-Unis, il reste très insuffisant.

L’islam est aujourd’hui une ­religion américaine au même titre que le protestantisme sous ses différentes formes, le catholicisme, le bouddhisme, le ­judaïsme ou l’animisme des tribus ­indiennes. Et cette réalité est admise depuis plus longtemps qu’on ne l’imagine. En 1784, quand on lui demanda quel genre d’ouvriers devaient être ­recrutés pour l’entretien de sa propriété de Mount Vernon, George Washington répondit : « Si ce sont de bons ouvriers, ils peuvent bien venir d’Asie, d’Afrique ou d’Europe ; ils peuvent être mahométans, juifs, chrétiens de toute obédience, ou même athées. » La plupart des croyants se représentent Dieu comme un être immuable ; les fidèles et leurs religions, eux, ne le sont pas. Ils évoluent au gré des circonstances propres à leur temps et au lieu où ils vivent. L’islam ne fait pas exception à la règle, et les individus qui s’en récla­ment composent une palette aussi variée que ceux qui se revendiquent des autres traditions, abrahamiques ou pas. Pourtant, bien des non-musulmans se figurent que l’islam se meut dans une sorte de dimension parallèle, ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Islam is a Foreign Country de Zareena Grewal, New York University Press, 2013

SUR LE MÊME THÈME

Société Pourquoi les universités américaines sont les meilleures
Société Comment 2020 est devenue l’année de la guillotine
Société Dernier hiver à Benidorm

Aussi dans
ce numéro de Books