Roman-photo

Roman-photo

Publié dans le magazine Books, janvier/février 2018.

La romancière et journaliste Helena Janeczek a passé cinq ans dans les photographies, lettres et autres archives pour redonner vie à la photographe Gerda Taro, compagne du légendaire photoreporter Robert Capa. Le résultat ? « Très beau », admire Roberto Saviano dans l’hebdomadaire L’Espresso. L’histoire ? Née Pohorylle, dans une famille de la bourgeoisie juive polo­naise d’Allemagne, Gerda s’exile à Paris après l’arrivée d’Hitler au pouvoir, en 1933. Là, à 23 ans, elle rencontre un réfugié hongrois qui s’appelle encore Endre Friedmann. Elle devient son agent, lui invente un pseudonyme, Robert Capa, et une identité de photographe américain connu outre-Atlantique pour mieux convaincre les rédactions. Elle aussi change de nom ; ensemble, ils partent couvrir la guerre civile espagnole, inventant la photo­graphie de guerre moderne. La célèbre image « Mort d’un milicien », attribuée à Capa, serait ainsi de Taro, qui mourut à 27 ans, fauchée par un char russe sous les bombardements franquistes. Cette femme libre, « qui pour Hemingway était une “putain”, était pour Louis Aragon et Pablo Neruda – qui écrivirent ensemble un éloge à sa mémoire – une “héroïne” », écrit Laura Zangarini dans le quotidien Corriere della Sera.

Imprimer cet article
1
Commentaire

écrire un commentaire

  1. Magali dit :

    Est-ce qu’il existe une traduction en français de ce livre ? (J’ai cherché mais sans résultat)

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.