L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Russie. On ne touche pas à Staline !

Sauvegarder cet article

L’historien britannique Orlando Figes, professeur au Birkbeck College de Londres et éminent spécialiste de l’histoire de la Russie, a reçu en mars dernier une note de son éditeur russe, Atticus, l’informant de la résiliation de son contrat pour la publication à Moscou de son dernier livre sur la répression sous Staline, « pour des raisons dues à la situation économique actuelle », rapporte le quotidien londonien The Guardian. « Je suis persuadé que le projet de traduction a été abandonné pour des raisons politiques, a pour sa part expliqué Figes au Guardian. Les idéologues du Kremlin, Vladimir Poutine en tête, ont lancé une vaste entreprise de révision des manuels scolaires, visant à réhabiliter Staline et à présenter l
e petit père des peuples non comme un tyran, mais comme un grand homme ayant gagné la Seconde Guerre mondiale contre les nazis et bâti la moderne Union soviétique » (lire sur ce sujet l’article « Poutine, professeur d’histoire », dans Books n°3, p. 40-43). En outre, la décision d’Atticus est intervenue peu après une descente de police dans les bureaux de l’organisation de défense des droits de l’homme Memorial, où étaient conservées les archives utilisées par l’historien. Interrogé sur les raisons susceptibles de pousser le Kremlin à censurer son livre, Orlando Figes explique : « En marginalisant l’histoire de la répression soviétique dans la mémoire nationale, on affaiblit les anticorps de la société contre un retour de l’autoritarisme. Une vision plus positive de cette période de l’histoire renforce l’idée selon laquelle la Russie devrait être fière de sa tradition autoritaire, qui fait sa spécificité par rapport à l’Occident. »
Selon l’historien, « de 1928 – date à laquelle Staline prit le contrôle du parti communiste – à sa mort en 1953, le dictateur aurait exécuté, déporté, envoyé au goulag ou condamné au travail forcé vingt-cinq millions de personnes, soit un Soviétique sur huit ».

The Whisperers.Private Life in Stalin’s Russia
(« Chuchotements. La vie privée dans la Russie de Staline »), d’Orlando Figes, Metropolitan books, 2007.

SUR LE MÊME THÈME

Brèves CONTES YOUGOSLAVES
Brèves La mort en face
Brèves La tentation digitale

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.