Soutenez l’esprit critique ! Participez à la campagne pour financer notre numéro 100 exceptionnel !

Périscope
Temps de lecture 1 min

Le système immunitaire, les Casques bleus du corps

« Votre système immunitaire n’est pas une machine de guerre. C’est une force de maintien de la paix qui, plus que tout autre chose, cherche à créer l’harmonie », écrit le journaliste Matt Richtel dans An Elegant Defense. Après avoir remporté un prix Pulitzer en 2010 pour une série d’articles sur l’inattention au volant qui démystifiait la « science de l’attention », il s’attaque à une branche très prometteuse de la recherche médicale : l’immunologie.

 

Revisitant l’histoire de la médecine et s’appuyant sur le cas de quatre patients, il montre comment la conception du système immunitaire a récemment été totalement renversée. Depuis la variolisation, une méthode d’immunisation contre le virus mortel de la variole qui a précédé la vaccination, le système immunitaire est décrit comme un ensemble de mécanismes qui défend notre corps contre des organismes extérieurs. Il a parfois besoin d’être exposé à ces assaillants à petites doses pour construire ses défenses. Mais notre capacité à résister aux maladies tient essentiellement au fait qu’il empêche le danger d’entrer. Cette métaphore guerrière n’est plus de mise. « La simple idée qu’il y ait un intérieur et un extérieur de notre corps est fausse et dangereuse », résume le critique Dan Friedman dans The Los Angeles Review of Books.

Le système immunitaire fait un travail de précision

Pour Richtel, notre organisme est « une immense fête, chaotique et exubérante peuplée de toute sorte de cellules ». Notre santé ne dépend pas seulement d’un système immunitaire bien calibré mais aussi du microbiome, l’ensemble des dizaines de milliards de bactéries qui vivent dans notre corps. Le système immunitaire n’est donc pas un douanier qui repousserait sans distinction toutes les bactéries, mais plutôt une équipe réalisant un travail de précision.

 

Mais le système immunitaire peut être dupé. Parfois une maladie s’installe et se répand en lui faisant croire qu’elle n’est pas si dangereuse, au point qu’il peut même essayer de la protéger. D’ailleurs Richtel « consacre autant de pages à décrire le rôle du système immunitaire dans la défense contre les dangers (infections, cancers) que dans l’attaque de tissus sains, comme dans les cas des allergies et des maladies auto-immunes », remarque le critique du magazine Kirkus Reviews.

 

 

À lire aussi dans Books : Le microbe, ce mal qui nous fait du bien, janvier-février 2017.

LE LIVRE
LE LIVRE

An Elegant Defense. The Extraordinary New Science of the Immune System de Matt Richtel, William Morrow, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Périscope La tragédie de l’euro
Périscope Le 16 mars 1978, une journée particulière
Périscope Ragoût meurtrier

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.