Testostérone : les stéréotypes ont la vie dure

Comment expliquer qu’une conférence vantant à tort les vertus de la testostérone ait été vue près de 56 millions de fois et ait débouché sur un best-seller mondial ?


© SAJ / M6 FILMS/ Collection ChristopheL

Désir sexuel, force, pouvoir... La culture populaire a fait de la masculinité la propriété exclusive des jeunes hommes blancs et riches. Ici une scène du film Les Onze Commandements (2004).

Le désir sexuel, l’intelligence, la force physique, le pouvoir, la vitesse… À en croire la culture populaire, toutes ces choses, et bien d’autres, sont améliorées par la testostérone. Pour Rebecca M. ­Jordan-Young et Katrina Karkazis, cette idée a fait de la masculinité la propriété exclusive des jeunes hommes blancs et riches, comme si c’était la ­conséquence naturelle d’une petite hormone ­stéroïdienne.   Avec leur livre Testosterone. An Unauthorized Biography, elles entendent bousculer la recherche sur la testostérone en contestant la validité d’hypothèses ­défendues depuis longtemps. Si les deux auteures n’ont aiguisé leur ­esprit critique sur le sujet que récemment, elles sont déjà intervenues par le passé dans des débats autour de l’imbrication des causes biologiques et sociales, sur des questions telles que les bases neurobiologiques de la différence des sexes ou l’intersexualité. Elles espèrent convaincre les lecteurs d’abandonner la vision purement biologique de la testostérone au profit d’une conception plus nuancée de la façon dont les relations sociales et la physiologie ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Montrez-leur qui vous êtes. Les postures de pouvoir, un outil infaillible pour transformer sa vie de Amy Cuddy, traduit de l’anglais par Aude Sécheret, Marabout, 2018

SUR LE MÊME THÈME

Dossier La nouvelle guerre froide
Dossier La nouvelle Inquisition
Dossier Quel avenir pour le cinéma ?

Dans le magazine
BOOKS n°119

DOSSIER

Guerre froide 2.0

Chemin de traverse

18 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

D’une guerre froide à l’autre

Bestsellers

L’art presque perdu de se concentrer

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire