Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Tous coupables

À Zagreb, la mémoire des crimes commis sous le régime fasciste reste vive.

Le site tportal.hr parle d’un « tremblement de terre ». Dans Otac, le Croate Miljenko Jergović, considéré comme l’un des écrivains majeurs de sa génération, aborde de plein fouet les crimes commis par le régime fasciste, antiyougoslave et séparatiste des oustachis pendant la Seconde Guerre mondiale. À mi-chemin entre le roman, l’essai politique et l’autobiographie, le livre commence avec la mort du père de l’auteur, avant de revenir sur les événements qui ont marqué sa famille au cours du XXe siècle et d’analyser la responsabilité collective des Croates dans l’extermination des Serbes, des Juifs et des Tsiganes menée par le régime. « Otac laisse un goût bizarre dans la bouche, un mélange de nausée et de jouissance. Il m’a complètement désarmé, même si, politiquement, je ne suis pas complètement d’accord », conclut Davor Butković dans le quotidien Jutjarni List.

LE LIVRE
LE LIVRE

Le père de Tous coupables, Rende

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Disparues de Buenos Aires
Bestsellers Les meilleures ventes en Hongrie - Passage aux aveux
Bestsellers Être gay à Kaboul

Dans le magazine
BOOKS n°110

DOSSIER

Risques - Comment les hiérarchiser ?

Chemin de traverse

12 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Les cavaliers de M. Guterres

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Disparues de Buenos Aires

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.