Un saint, lui ?

Une procédure a été engagée pour canoniser l’écrivain G. K. Chesterton.

À l’initiative du pape François, l’évêque de Northampton, en Angleterre, a lancé une procédure visant à canoniser l’écrivain G. K. Chesterton. Beaucoup ne connaissent l’écrivain que pour ses nouvelles policières (avec pour limier un certain père Brown). Mais son œuvre est abondante et variée. Vivant de sa plume, il a été longtemps journaliste (« le métier le plus facile du monde », disait-il). C’était un excellent critique littéraire. Il a aussi écrit des romans, des poèmes et des pièces de théâtre. Et des ouvrages apologétiques, qui ont marqué les esprits et lui valent, soixante-dix-sept ans après sa mort, d’être proposé à la béatitude. La procédure sera longue. Il faudra prouver que deux miracles ont été réalisés par son entremise. L’un d’eux pourrait être la conversion au catholicisme de C. S. Lewis, l’immortel auteur des Chroniques de Narnia. Lequel C. S Lewis écrivit de L’Homme éternel (1925) : « C’est le meilleur plaidoyer populaire que je connaisse en faveur de la doctrine chrétienne. » Son petit livre Orthodoxie est « la meilleure description personnelle de la ...
LE LIVRE
LE LIVRE

La Nouvelle Jérusalem de Un saint, lui ?, Perrin

SUR LE MÊME THÈME

Skoob Traduction manquante – Ministre d’Ubu
Skoob Livre oublié – Un Montesquieu au petit pied
Skoob Le mot du mois

Dans le magazine
BOOKS n°115

DOSSIER

Pourquoi croit-on en Dieu ?

Voir le sommaire