À la table d’Homo sovieticus

À la table d’Homo sovieticus

Publié dans le magazine Books, novembre 2013.
« Écrire à propos de la cuisine soviétique revient inévitablement à raconter l’histoire d’une attente, d’un désir non assouvi », admet Anya von Bremzen. L’auteur de Mastering the Art of Soviet Cooking est née en URSS en 1963. Soit, comme le précise le New York Times, « l’année de l’une des pires récoltes de toute la période poststalinienne ». En dépit de leur rareté, les mets de l’époque, leurs saveurs et leurs odeurs ont laissé une empreinte indélébile dans la mémoire de von Bremzen, devenue depuis une brillante critique gastronomique. Avec sa mère (émigrée comme elle aux États-Unis en 1974), elle a entrepris de faire de la cuisine de sa maison une « machine à remonter le temps », en revisitant les plats de l’Homo sovieticus. Ce livre savoureux, où la petite histoire se mêle à la grande, offre le récit de leur expérience. Il y est question de choucroute cuite dans un seau, de goulasch du pauvre, de l’incontournable salat Olivier (un genre de piémontaise très populaire en Russie), de kvass fait maison, sans oublier le dîner de fête que l’on concoctait chaque année, dans certains cercles dissidents, pour fêter la mort de Staline. 

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire