Archiviste de paysages perdus

Miloš Urban plonge ses lecteurs dans le Prague des années 1920, à travers l’histoire trouble d’un des plus grands abattoirs d’Europe centrale.

Néogothiques, écologi­ques, noirs, sanglants, fol­kloriques, pornographiques… « Les romans de Miloš Urban ont un double effet sur le lecteur, estime l’hebdomadaire tchèque Respekt. Leur lecture est divertissante, grâce à l’ingéniosité avec laquelle l’auteur joue avec les genres, élabore des intrigues mystérieuses et crée une atmosphère captivante. Et puis le lecteur apprend plein de choses, par exemple sur l’architecture, la mycologie ou le design des voitures. » L’architecture en question, c’est souvent celle de Prague, comme dans Les Sept-Églises (Au Diable Vauvert, 2010) ; les champignons étaient au cœur de Boletus arcanus, l’industrie automobile au cœur de Praga piccola. Il y a eu aussi l’histoire et les légendes tchèques, ou encore la culture anglaise…

Dans « L’usine de viande », Miloš Urban, lui-même usine à best-sellers, renoue avec l’univers de la production de masse, passant des carrosseries rutilantes aux carcasses sanglantes. Prague reste le protagoniste et, cette fois, le récit est centré sur les anné...

LE LIVRE
LE LIVRE

Továrna na maso de Miloš Urban, Argo, 2022

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Le grand refoulement
Bestsellers John Donne, poète rock’n’roll
Bestsellers Dans la bulle sensorielle des animaux

Aussi dans
ce numéro de Books