Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Elle a tutoyé les étoiles

Avant même ses 25 ans, l’astronome Cecilia Payne avait fait une des plus grandes découvertes scientifiques de l’histoire. En 1925, elle a compris de quoi étaient faites les étoiles. Les travaux menés pour sa thèse sur le lien entre la classe spectrale des étoiles et leur température réelle lui ont permis de déduire que le soleil et ses semblables étaient composés d’hydrogène et d’hélium. Mais aucun scientifique, surtout pas ses supérieurs masculins, ne voulait en entendre parler. Pour voir sa thèse publiée, Payne a dû se résoudre à y mentionner que son hypothèse sur la composition des étoiles était « fausse ». Quelques années plus tard, l’astronome Henry Norris finit lui aussi par comprendre que les étoiles sont faites d’hydrogène et la découverte de leur composition lui a été attribuée.

Une femme parmi les astronomes

Mais peu à peu le rôle de Payne a été reconnu. « À l’époque où j’ai commencé à étudier l’astronomie, quarante ans après la découverte de Payne, les spécialistes, au moins, connaissaient l’importance de son travail », écrit l’écrivain et astrophysicien britannique John Gribbin dans la Literary Review. Le journaliste Donovan Moore, avec What Stars Are Made Of, sa biographie de Cecilia Payne, non seulement « rétablit les faits pour le grand public », ajoute Gribbin, mais remet « les réussites de l’astronome dans leur contexte ».

Cecilia Payne et la composition des étoiles

« Pour Moore, Payne est l’archétype du scientifique déterminé », ajoute Jennifer Carson dans Science. « Ne vous lancez pas dans une carrière scientifique pour la gloire ou l’argent, écrivait-elle dans ses Mémoires. Il y a des façons plus simples de les obtenir. Lancez-vous si rien d’autre ne peut vous satisfaire ; car vous ne recevrez probablement rien d’autre que cette satisfaction. ». La satisfaction de la connaissance s’accompagne pour Payne de quelques premières conquises de haute lutte. Elle est notamment le premier astronome à se voir accorder un doctorat à Harvard (via le Radcliffe College, l’institution pour femmes de Harvard), la première femme à devenir officiellement professeur à Harvard, et la première à diriger un département de l’université d’Harvard.

À lire aussi dans Books : Les pionnières des étoiles, mai-juin 2017.

LE LIVRE
LE LIVRE

What Stars Are Made Of de Donovan Moore, Harvard University Press, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs Charlie Kaufman s’essaie à la littérature 
Lu d'ailleurs L’énigme « Pew »
Lu d'ailleurs Et Portnoy eut raison des censeurs australiens

Dans le magazine
BOOKS n°109

DOSSIER

SOS biodiversité

Chemin de traverse

12 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Armageddon

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Initiation au Cachemire

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.