Chantons sous l’occupation !

Les nazis occupent sa ville ? Qu’à cela ne tienne, Danny, le très peu glorieux – mais un brin autobiographique – héros de l’écrivain tchèque Josef Škvorecký, a bien d’autres choses auxquelles penser : d’abord les filles, ensuite le jazz. Et si, un jour, il décide de jouer les fiers-à-bras face à l’occupant, c’est surtout pour épater Irena, avec ses si jolies fossettes et ses jambes tellement lisses…

Les nazis occupent sa ville ? Qu’à cela ne tienne, Danny, le très peu glorieux – mais un brin autobiographique – héros de l’écrivain tchèque Josef Škvorecký, a bien d’autres choses auxquelles penser : d’abord les filles, ensuite le jazz. Et si, un jour, il décide de jouer les fiers-à-bras face à l’occupant, c’est surtout pour épater Irena, avec ses si jolies fossettes et ses jambes tellement lisses…

Tout comme Les Lâches, roman qui fit le succès de l’auteur, Une chouette saison se passe durant le protectorat allemand de Bohême-Moravie. Ces deux livres, parus respectivement en 1958 et 1975, font partie d’une série où Škvorecký met en scène sa ville d’origine, Kostelec, ainsi que Danny et sa bande d’amis, tous aussi peu politiquement concernés. Ce tableau fit scandale à l’époque communiste : « Škvorecký a réécrit cette période de l’histoire, non pas comme une épopée héroïque des résistants antifascistes, mais comme une chronique ironique peuplée de collaborateurs et d’opportunistes », explique Die Zeit, excusant aussitôt Danny : « Que l’âge d’or de sa vie ait lieu sous l’Occupation n’en  ternit pas l’éclat. Au contraire, la menace et le danger confèrent à sa jeunesse le charme de l’aventure. »

LE LIVRE
LE LIVRE

Une chouette saison, Gallimard

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Dictateurs, mode d’emploi
En librairie Une science au passé sombre
En librairie Toujours trahies

Dans le magazine
BOOKS n°123

DOSSIER

Faut-il restituer l'art africain ?

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Une idée iconoclaste

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

L’homme qui faisait chanter les cellules

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire