Combat de coqs chez les intellectuels suédois

Combat de coqs chez les intellectuels suédois

Entre les intellectuels Sven Stolpe et Olof Lagercrantz, la bagarre idéologique masquait une rivalité amoureuse.

Publié dans le magazine Books, mai 2019.
Estampillé roman, ce livre n’en est pas moins, selon son auteur, le récit réel de la vie de ses grands-parents, Karin et Sven Stolpe, un couple d’intellectuels suédois en vue. Il traite plus particulièrement d’un épisode resté méconnu : la passion amoureuse que partagea Karin, peu après son mariage dans les années 1930, avec un étudiant de quatre ans son cadet. Olof Lagercrantz, c’est son nom, devint par la suite une autre figure du monde intellectuel stockholmois, un poète et publiciste redouté (à la tête des pages culture du quotidien Dagens Nyheter) qui vira maoïste sur le tard. Avec une constante : le besoin d’en découdre publiquement avec Sven Stolpe. Les joutes entre les deux hommes marquèrent le débat idéologique suédois de la seconde moitié du xxe siècle, un peu comme celles qui opposèrent Jean-Paul Sartre à Raymond Aron, l’amitié des débuts en moins. Écrivain converti au catholicisme en 1947, une rareté dans ce bastion du luthéranisme, Sven Stolpe était un ardent promoteur de la littérature française et l’auteur d’ouvrages de référence…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire