Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Comment la Chine s’est mise au piment

Le piment est aujourd’hui indissociable de la cuisine chinoise. Et pourtant l’historien américain Brian Dott montre que ce fruit s’est implanté presque par hasard en Chine. Originaire d’Amérique, il y serait arrivé à la fin du XVIe siècle via l’Espagne et le Portugal dans les cuisines des navires marchands. Contrairement à d’autres épices vendues à l’époque (poivre noir, noix de muscade…), il était très bon marché, du fait notamment qu’il pousse facilement sous n’importe quel climat. 

De l’Amérique à la Chine

Les marins ont donné ce « bon plan » à de petits cultivateurs. Et bientôt les classes populaires ne purent plus s’en passer pour l’assaisonnement et la conservation des aliments. « Cette transmission discrète fait qu’il est difficile de déterminer où et quand exactement les piments ont été pour la première fois cultivés et consommés dans les différentes régions de Chine », souligne la spécialiste de la cuisine chinoise Fuchsia Dunlop dans l’hebdomadaire britannique The Spectator. Dott en conclut qu’il y eut certainement plusieurs points d’entrée dans les années 1570 par la côte orientale, mais aussi via la péninsule coréenne.

Cuisine et médecine

Les traces écrites de cette arrivée sont rares. Les élites chinoises jugeant vulgaire la nourriture épicée, les livres de cuisine commencent à mentionner le piment seulement vers 1790. « Dott assure que l’intégration du piment dans la médecine traditionnelle a été la clé de sa diffusion à travers toute la Chine », précise Dunlop. L’historien explique ainsi certaines préférences régionales pour ce tonique. Le piment est ainsi particulièrement bien implanté dans le Hunan où il fait partie de l’identité locale.  Mao Zedong qui était originaire de cette province en avait même fait un symbole politique : qui ne mangeait pas de piment ne pouvait pas être révolutionnaire.

À lire aussi dans BooksLe buffet des dieux, juillet-août 2015.

LE LIVRE
LE LIVRE

The Chile Pepper in China. A Cultural Biography de Brian Dott, Columbia University Press, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs Charlie Kaufman s’essaie à la littérature 
Lu d'ailleurs L’énigme « Pew »
Lu d'ailleurs Et Portnoy eut raison des censeurs australiens

Dans le magazine
BOOKS n°109

DOSSIER

SOS biodiversité

Chemin de traverse

12 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Armageddon

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Initiation au Cachemire

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.