Désirs d’émancipation

Le lectorat de Johannesbourg plébiscite les œuvres des grands penseurs panafricanistes ainsi que les livres sur l’histoire du continent africain.

Trente ans après la fin de l’apartheid, l’intérêt des Sud-Africains pour les études postcoloniales est toujours aussi vif. Deux ouvrages du Martiniquais Frantz Fanon, figure majeure de l’anticolonialisme, Peau noire, masques blancs (1952) et Les Damnés de la terre (1961), figurent ainsi en bonne place dans le classement des meilleures ventes (livres neufs et d’occasion) de la librairie Bridge Books de Johannesbourg. « Fanon estimait que les Noirs devaient non seulement combattre la colonisation physique, mais aussi se défaire de la colonisation psychologique, une idée aujourd’hui répandue en Afrique du Sud », rappelle le quotidien The Citizen.

En deuxième position figure un recueil de discours prononcés par Thomas Sankara, véritable icône en Afrique, assassiné en 1987 au Burkina Faso. « Un dirigeant et un intellectuel africain en avance sur son temps : ses idées sont tout autant d’actualité aujourd’hui que lorsqu’il les a formulées », juge l’hebdomadaire The Sunday Times. Panafricaniste, Sankara prônait une rupture avec l’Occident pour mettre en œuvre ...

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers La révolution à rebours
Bestsellers Une histoire anarchiste de l’humanité
Bestsellers Si l’Antiquité grecque m’était contée

Aussi dans
ce numéro de Books