L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Lu d'ailleurs
Temps de lecture 1 min

D’où viennent les Amazones ?

Les Amazones nous viennent de la mythologie grecque. Mais comme le souligne l’historien John Man dans The Amazons l’idée d’une tribu de femmes guerrières a persisté à travers les siècles. A mesure que les Occidentaux ont exploré le monde sans découvrir de redoutables guerrières, les Amazones ont changé de localisation. On les retrouve ainsi de l’autre côté de l’Atlantique au XVIe siècle grâce à l’Espagnol Rodriguez de Montalvo. La Reine Califia qu’il décrit dans ses travaux donnera son nom à la Californie, les premiers Européens pensant avoir atteint l’île des fabuleuses guerrières.

Quant à leurs origines grecques, Man rappelle qu’elles restent mystérieuses. Car contrairement à ce que suggère l’étymologie populaire « amazone » ne vient pas du grec « amastos » (« sans un sein »). Et d’ailleurs cette idée de sein coupé pour devenir meilleure au tir à l’arc est une pure « sottise ». « Man s’amuse beaucoup à titiller la légende », note Philip Womack dans la Literary Review : « A quel âge aurait eu lieu la mutilation? Les Amazones mères acceptaient-elles une chirurgie si lourde pour leurs enfants ? Combien de filles en mouraient ? Pourquoi risquer de tuer ses futurs soldats ? ».

A lire dans Books : Le roman vrai des Amazones, avril 2015.

 

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs ». Pour recevoir le Books du jour inscrivez-vous gratuitement.

LE LIVRE
LE LIVRE

Amazons: The Real Warrior Women of the Ancient World de John Man, Bantam Press, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Dans la tête de Kim Jong-Un
Femmes, arabes, journalistes
Robert Johnson, vie et mort d'un bluesman

Dans le magazine
BOOKS n°100

DOSSIER

Du bon usage de l'esprit critique

Périscope

Les mauvais philosophes

Document

Nasrin Sotoudeh écrit de sa prison

Entretien

Souleymane Bachir Diagne, l’islam et la société ouverte

par Olivier Postel-Vinay

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.