Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Lu d'ailleurs
Temps de lecture 1 min

D’où vient notre fascination pour les primates ?

Comment expliquer notre intérêt immodéré pour les primates, lointains cousins du genre humain ? Depuis des décennies, les études, livres et autres documentaires se multiplient sans jamais vraiment percer ce mystère. Certes, les macaques et autres babouins nous ressemblent, mais est-ce la seule et unique raison de cette fascination hors normes ?

Monkeytalk, le dernier livre du docteur Julia Fischer (elle dirige le département d’études cognitives du German Primate Center de Goettingen, l’un des établissements les plus sérieux en la matière) est d’un grand intérêt scientifique. Mais il est aussi un ouvrage sur cette interrogation, estime The Times Literary Supplement. Le Dr Fischer compare la vie sociale des singes à un « magnifique opéra ». Mais son observation requiert une immense patience, parce qu’un opéra ne dure que quelques heures alors que les scènes, décrites dans le livre de Fischer, sont « dignes d’un feuilleton télévisuel à l’eau de rose », poursuit la TLS. Avec son lot d’égos insupportables, d’amours impossibles, d’intrigues familiales et de batailles dynastiques… N’est-ce pas la meilleure réponse ?

 

A lire aussi : Nous sommes tous des primates, Books, mai-juin 2010.

 

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs ». Pour recevoir le Books du jour inscrivez-vous gratuitement.

LE LIVRE
LE LIVRE

Monkeytalk. Inside the worlds and minds of primates de Julia Fischer, University of Chicago Press, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Benito Pérez Galdós, l’inépuisable « Balzac espagnol »
Alois Miedl, spoliateur en chef
Tsuneno, une femme dans le Japon d’Edo

Dans le magazine
BOOKS n°109

DOSSIER

SOS biodiversité

Mot manquant

Colaborador

par Daniel Pennac

Esprit critique

La prochaine pandémie

par Olivier Postel-Vinay

Sciences

Le souvenir que la Terre gardera de nous

par Lucy Jakub

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.